LA VIE DE LA RUCHE: Comment récolter son miel?

Bonjour à tous!

Aujourd’hui, nous vous proposons de nous suivre dans nos récoltes de miel annuel.

Nous ne sommes pas des professionnels de l’apiculture mais David possède quelques ruches sur lesquels il récolte un peu de miel! Des conseils pris auprès de professionnel l’ont permis de continuer de s’occuper d’une ruche dont il a hérité.

La récolte s’effectue généralement en juin pour les endroits à fleuraisons uniques et en aout ou septembre pour les secteurs à fleuraisons multiples.

Cela se fait en plusieurs étapes:

 

1/Introduction – Pose des hausses, travail des abeilles:

  • Dans un premier temps, nous avons posé les hausses à la saison la plus propice à l’arrivé du printemps et pour nous, ce fut début mai.

Les abeilles ont pu travailler tout le printemps et l’été puis, mi-aout, nous avons récupéré les hausses puis poser des bandes de traitements pour la ruche.

  • Nous donnerons plus de détails dans un autre article approprié et consacré à ces étapes, je fournirai le lien une fois l’article mise en ligne ou vous serez automatiquement tenu au courant par mail si vous êtes inscrit à la newsletter.

 

2/ Le matériel utile pour l’extraction:

 

Il vous faudra :

  • Un extracteur (de 3 cadres à plus, cela dépend du modèle ):
    • Vous pouvez trouver ce type de matériel auprès d’un apiculteur de votre région le temps d’une location de matériel ou d’un prêt! Vous pouvez aussi le trouver dans certains magasins spécialisés! Recolte du miel - extracteur

 

  • Une herse à désoperculer ou un désoperculateur :
    • Une herse peux être aussi appelé peigne à désoperculer, c’est l’outil que nous utiliserons ici avec le manche vert sur la photo. Le désoperculateur est un couteau à lame souple. Ces deux outils sont tous les deux très bien! A vous de choisir! David, un avis?recolte du miel
  • Une brosse à abeilles 
    • Elle est représentée sur la photo du dessus
  • Un seau
    • Utilisé pour récupérer le miel
  • Un tamis
    • Utilisé pour filtrer le miel

3/ L’extraction du miel:

  1. Dans un premier temps, nous brossons avec la brosse à abeilles afin d’enlever les abeilles restantes et résidus autre des cadres avant la récolte.Recolte du miel, hausse
  2. On prend les cadres un par un, on les désopercule des deux côtés avec la herse à désoperculer ou le désoperculateur. Vous pouvez, soit faire cela au-dessus d’un bac ou au dessus de l’extracteur pour éviter d’en mettre partout.  Recolte du miel- Désoperculer 
  3. Il faut ensuite les insérer dans l’extracteur.
  4. On utilise alors la manivelle pour que la force centrifuge fasse son effet et nous permettre ainsi dextraire le miel.recolte du miel - extracteur de miel
  5. Il vous faudra ensuite retourner les cadres et répéter l’opération afin d’extraire le miel des deux côtés.
  6. On répète l’opération pour l’ensemble des cadres.
  7. Une fois l’extraction terminé, vous pouvez récupérer le nectar! Ouvrez le robinet de l’extracteur et réservez le miel dans un seau ou dans des maturateurs afin de laisser reposer le miel de 24h à sept jours. Nous ne laisserons, pour notre part, maturer 2 à 3 jours.
  8. Vous pouvez ensuite mettre le miel en pot en le filtrant avec le tamis pour éliminer les petits morceaux de cire restants!
  9. Remettez ensuite les cadres dans les hausses et les déposer près de la ruche afin que les abeilles récupèrent le miel qui reste!
  10. N’oubliez pas de bien nettoyer la cuve de l’extracteur et de ne laisser aucun résidus pouvant fermenter.

 

 

Voici un livre intéressant sur le sujet qui nous accompagne dans la vie de notre ruche:

Vous voulez découvrir et profiter des bienfaits de la nature?

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de A la découverte de nature– formulaire en haut à droite – pour recevoir les meilleurs des articles publiés et profiter de conseils pour respecter et profiter des bienfaits de la nature!

 

Merci de votre lecture!

Partagez et likez si vous avez aimé cet article ou ne partagez pas si vous n’avez pas aimé!

David et Cécile

A propos

Bonjour à tous !!

Ce blog est né de la rencontre hasardeuse d’un homme et d’une femme venant de deux mondes très différents, pourtant ils ont su se rapprocher !

 

Rat des Villes

58158_10200223755091217_1595384483_n

Originaire d’une ville dans l’Allier, elle est partie étudier à Lyon quelques années afin d’obtenir son « magnifique » diplôme, un DUT  traitement de données informatique.

Elle se croyait condamnée à rester derrière son ordinateur jusqu’à ce qu’elle décide de partir à l’aventure avec sa boutique mobile dans un beau département vert . Elle partit dans les campagnes découvrir en porte à porte le commerce jusqu’à découvrir qu’au fond, elle avait toujours envie d’entreprenariat, de partager des choses qui lui semblent utiles et vitales, à la base de l’existence.

Et aujourd’hui, la nature semble être ce qui lui apporte la sérénité et elle est intriguée à l’idée de la découvrir chaque jour de plus en plus.

 

Rat des Champs

DSC01235-e1406839309563-768x1024Il obtenu un BTSA Productions Aquacoles puis un BTSA Gestion Et Protection de la Nature, riche d’expériences professionnelles diverses et de voyages (Australie, Venezuela, Norvège,…) et propriétaire d’un gîte en Creuse.

David, jeune homme de 36 ans, fan de balade en forêt, de pêche et de tout ce qui touche à la nature. Egalement amoureux des bébêtes de tout poil, il passe son temps à les observer, il en connaît beaucoup par leurs petits noms.

 

De retour dans son beau département vert et bleu au milieu de la France « LA CREUSE », il a envie de partager et de faire découvrir la nature !

 

 

Nous avons lancé ce site ensemble afin de vous faire découvrir des choses simples de la nature que vous connaissez déjà ou pas!!! Ainsi que de répondre à vos questions dans la mesure de nos possibilités et de nos connaissances…

 

Notre challenge :

« Pouvoir toujours mieux communiquer et partager avec vous »

Les actions que nous allons mettre en place au fur et à mesure :

–        Faire découvrir la nature et donner des conseils utiles (champignons, jardin, insectes utiles ou dont il faut se méfier,…etc )

–        La rénovation d’une grange pour la création d’un nouveau gîte

–        Parler d’écologie et de développement durable

–        Proposer des sorties thématiques